Pseudosinella sp.

Schäffer, 1897

Morphologie :

Longiforme

Motif :

Unicolor, Iridescent

Couleur dominante :

Jaune

Couleur secondaire :

blanc

Classification

  • Embranchement

    Arthropoda

  • Sous-Embranchement

    Hexapoda

  • Classe

    Collembola

  • Ordre

    Entomobryomorpha

  • Famille

  • Sous-Famille

    Lepidocyrtinae

Taille moyenne :
Entre 0.8 mm
et 1 mm

Description

Le genre Pseudosinella est très complexe à photographier sur photo. Il est nécessaire d’obtenir des vues très détaillées du mucro situé sous l’abdomen. Le genre peut-être très facilement confondu avec le genre Cyphoderus. Pour les distinguer, il est nécessaire d’avoir des vues détaillées des antennes dans un axe le plus droit possible. Le segment antennaire ant.3 doit être plus long que le segment antennaire ant. 2.

Certains Pseudosinella possède des ocelles mais ce spécimen comme environ 20 espèces connues et décrite en Europe n’en possède pas. L’espèce est donc totalement aveugle.

L’espèce présente une très belle iridescence nacrée à or. Les reflets varient selon l’angle de vue et de la lumière mais également selon l’épaisseur des écailles.

Caractéristique de la cuticule :
écailles

La cuticule est la fine enveloppe externe qui protège les organes du collemboles. Elle est composée de chitine. Son aspect varie selon les espèces. Pour certaines, la cuticule est lisse, boursouflée ou recouverte d'écailles. Elle est plus ou moins épaisses et présente des facultés hydrophobes.

Aspect des soies :
Faible pilosité

Les soies sont des filaments composées de chitine. leur disposition sur la cuticule contribue à l'identification des collemboles. Le terme souvent employé est la chaetotaxie.

Aspect des ocelles :
ocelles atrophiés ou absents

Les ocelles (nom masculin) représentent la zone regroupant les ocelli (oeil) des collemboles. Leur taille, disposition et nombre (généralement 8) sont des critères important dans leur identification.

Aide à l'identification

Le segment ant. 3 doit être plus long que le segment ant. 2

Dimorphisme sexuel

Certaine espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel marqué ou visible sur la base des photos. Selon les nouvelles observations et avec l’aide de spécialiste ces informations sont susceptibles d’évoluer.
Aucun de connu ou de visible sur photo
Ecosystèmes & Substrats
Ecosystème
Jardin
Substrat de vie
Litière humide, Terre

Phénologie

Le cycle de vie des collemboles à la surface du sol est variable selon les espèces. Ces données sont basées sur mes observations depuis décembre 2016. Elles sont données à titre indicatif en raison de facteurs variables : météos, climats, régions, et topologies de terrain. Pour en savoir plus, découvrez l’article sur la Phénologie des collemboles de France.
Saison(s) propice(s) pour l'observation de l'espèce

Observation(s) par mois de l'espèce
Jan.
Fév.
Mars
Avr.

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Indicateur de rareté

Cette information est uniquement basée sur mes propres observations et peuvent varier d’un lieu à un autre et du temps de recherche consacré dans un biotope en particulier

Très commun
Commun
Peu commun
Rare
Très rare

Formes, Variétés et Sous-espèces

Espèces proches

Découvrir l'espèce en vidéo

Partager sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Crédits & Remerciements

Références bibliographiques

  • Checklist of the Collembola of the World. Bellinger, P.F., Christiansen, K.A. & Janssens, F. 1996-2019. http://www.collembola.org

  • Catalogue des collemboles de France J-M. Thibaud Zoosystema Vol. 39, Issue 3 (Sep 2017), pg(s) 297-436

© 2022 Collembole Aquanat-photo - Tous droits réservés