Sminthurides aquaticus var. levanderi

Schött, 1893

Morphologie :

Globuleux

Motif :

Unicolor

Couleur dominante :

Marron, Jaune, Rouge, Beige

Couleur secondaire :

Classification

  • Embranchement

    Arthropoda

  • Sous-Embranchement

    Hexapoda

  • Classe

    Collembola

  • Ordre

    Symphypleona

  • Famille

Taille moyenne :
Entre 0.8 mm
et 1.3 mm

Description

Cette espèce se rencontre au bord des rives et sur les plantes flottantes (nénuphars, Jacinthes, lentilles). Les rivières, mares, bassin d’ornement peuvent abriter de larges populations. Ce collembole présente également une coloration variable. La variante « levanderi » se caractérise par une coloration quasi-uniforme allante du jaune au rouge. Une ligne rougeâtre entre les ocelles et lles chaussettes noires aux pattes permettent de le distinguer de la forme commune.

Caractéristique de la cuticule :
Lisse

La cuticule est la fine enveloppe externe qui protège les organes du collemboles. Elle est composée de chitine. Son aspect varie selon les espèces. Pour certaines, la cuticule est lisse, boursouflée ou recouverte d'écailles. Elle est plus ou moins épaisses et présente des facultés hydrophobes.

Aspect des soies :
Faible pilosité

Les soies sont des filaments composées de chitine. leur disposition sur la cuticule contribue à l'identification des collemboles. Le terme souvent employé est la chaetotaxie.

Aspect des ocelles :
ocelles noires

Les ocelles (nom masculin) représentent la zone regroupant les ocelli (oeil) des collemboles. Leur taille, disposition et nombre (généralement 8) sont des critères important dans leur identification.

Aide à l'identification

Clé d'identification 1
« chaussettes noires »
Clé d'identification 2
« tache sombre interoculaire »

Dimorphisme sexuel

Certaine espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel marqué ou visible sur la base des photos. Selon les nouvelles observations et avec l’aide de spécialiste ces informations sont susceptibles d’évoluer.
Mécanisme de préhension (antennes)
Photo d'un mâle

Le mâle possède des antennes modifiés avec un système de crochets. Ils lui permettent de s’accrocher aux antennes de la femelle lors de la parade.

Photo d'une femelle

La femelle est plus grande (abdomen plus rebondie) que le mâle et possède des antennes segmentées sans crochets.

Ecosystèmes & Substrats
Ecosystème
Milieux aquatiques
Substrat de vie
Litière humide, Plantes aquatiques (surface), Feuilles mortes

Les milieux aquatiques stagnants sont privilégiés. Les bords de mares, ruisseaux et lacs sont colonisés parfois par de très grandes colonies. On les observe aussi souvent dans les bassins d’ornements dans les jardins. Ils se tiennent à la surface de l’eau, des plantes aquatiques et des bords humides. Ils peuvent remonter le bord des berges jusqu’à un mètre si l’humidité y est importante.

Phénologie

Le cycle de vie des collemboles à la surface du sol est variable selon les espèces. Ces données sont basées sur mes observations depuis décembre 2016. Elles sont données à titre indicatif en raison de facteurs variables : météos, climats, régions, et topologies de terrain. Pour en savoir plus, découvrez l’article sur la Phénologie des collemboles de France.
Saison(s) propice(s) pour l'observation de l'espèce

Observation(s) par mois de l'espèce
Jan.
Fév.
Mars
Avr.

Mai

Juin

Juil.

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Indicateur de rareté

Cette information est uniquement basée sur mes propres observations et peuvent varier d’un lieu à un autre et du temps de recherche consacré dans un biotope en particulier

Très commun
Commun
Peu commun
Rare
Très rare
Note complémentaire : L’espèce est très commune sur les bords de rives et les colonies peuvent compter plusieurs millions de spécimens.

Formes, Variétés et Sous-espèces

Espèces proches

Découvrir l'espèce en vidéo

Partager sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Crédits & Remerciements

Références bibliographiques

  • Checklist of the Collembola of the World. Bellinger, P.F., Christiansen, K.A. & Janssens, F. 1996-2019. http://www.collembola.org

  • Catalogue des collemboles de France J-M. Thibaud Zoosystema Vol. 39, Issue 3 (Sep 2017), pg(s) 297-436

© 2022 Collembole Aquanat-photo - Tous droits réservés